La série 3% , encore du post apocalyptique ?

Hello tout le monde. Après un long moment d’absence, je reviens  pour vous présenter la série 3% de Netflix. 

C’est en regardant une vidéo de PL Cloutier, que j’ai découvert cette série. Il en parlait comme une sorte de Hunger Games et comme j’aime beaucoup de type de films -à savoir SF post-apocalyptique avec des divisions de société- je me suis dit que ça pourrai plaire à mon copain et moi. On a donc testé, et on a vite accroché.

Une petite présentation de la série 3% d’abord :

Sortie en 2016 sur Netflix, c’est une série brésilienne. C’est d’ailleurs la première produite au Brésil pour Netflix et seulement la deuxième de toute l’Amérique du sud. Elle est classée Drame/Thriller/Science Fiction sur Allociné, mais « drame » ne lui convient pas vraiment. Seule la première saison est disponible, elle dure 8 épisodes de plus de 40 minutes. Une autre est supposée arriver.

Wikipédia et Allociné s’accordent secopient? sur le synopsis : la série 3% nous plonge dans une société dystopique divisée en deux : d’un côté les riches (3 % de la population) et de l’autre les pauvres. Pour pouvoir accéder à la plus haute strate, les participants n’auront le droit qu’à une seule chance et se départageront autour d’épreuves. Mais seulement 3 % d’entre eux arriveront au bout…

Dis comme ça, ça ressemble à s’y méprendre à un Hunger Games ou un Battle Royale. Ca pourrait mais ce n’est pas du tout ce type d’épreuves. Ni même l’idée de la série. On a un concept bien différent !

Mon synopsis à moi

No spoil

Le monde est divisé en 2 parties :  l’Autre Rive et le Continent.

Le Continent, c’est où vit 97% de la population, dans des bidonvilles et la pauvreté la plus grande. Beaucoup d’enfants sont orphelins, personne ne s’en soucie. Pas de gouvernement, pas de règles. A leur 20 ans, les jeunes du Continent peuvent participer au Processus.

Le Processus, c’est un examen, constitué de plusieurs épreuves. Chacune de ces épreuves éliminent des candidats, en les testant psychologiquement, socialement. C’est ce Processus qui permet de définir qui mérite de vivre sur l’Autre Rive.

L’Autre Rive, c’est une petite île où vit 3% de la population. C’est l’Elite et on vante ses mérites aux jeunes du Continent. Le but ultime des jeunes du Continent est de faire partie de ces 3%. Enfin, en théorie.

Parce que en pratique, il y a la Cause, qui défend le droit pour tous à la justice, à une vie saine et sans famine. C’est une organisation secrète qui tente d’infiltrer l’Autre Rive pour changer les choses.

C’est dans ce contexte que l’on suit divers personnages : Michele, Marco, Joanna,Rafael, Fernando, et d’autres candidats au Processus. On y découvre leur objectif et histoires personnelles. Certains défendent le Processus, d’autre la Cause, d’autres uniquement leur propre personne. Sont exposés aussi les histoires des agents et dirigeants de l’Autre Rive, qui gèrent sur place le Processus. Et on se rend compte que tout n’est pas toujours très net.

Mon avis

La série est brésilienne, donc la VO est en portugais. Imaginez donc que nous avons regardé cette série en version anglaise, sous titrée français. Les sous-titres français pour la version VO, donc ne correspondants pas à la version anglaise. Un vrai Schmilblik. Un peu perturbant à suivre au début, surtout que j’ai tendance à regarder les lèvres pour mieux comprendre quand c’est en anglais. Ben là c’était raté. Mais au bout de 2 épisodes, ça allait. Le seul gros problème a été de comprendre les subtilités.

J’ai beaucoup apprécié découvrir des acteurs qui ne sont ni britanniques, ni américains. Et de ce que j’ai pu comprendre, très peu d’entre eux sont connus. Comme avec la série Sense8, ça me fait plaisir de voir que Netflix s’ouvre sur d’autres styles de séries et des acteurs inconnus. Netflix France, prends des notes !

L’histoire est très simple : un épisode une épreuve du Processus. Mais les épreuves sont plutôt originales et j’aime beaucoup le fait de voir les deux côtés des caméras. On sait ce que font les candidats, ce qu’attend le jury et ce qui se passe entre les épreuves, pendant les pauses. J’ai trouvé certains candidats très clichés et d’autres carrément insipides mais globalement ils sont la pour représenter la population, donc il faut de tout. L’intérêt de la série 3% n’est clairement pas les épreuves mais la psychologie des personnages vis à vis des épreuves.

La série avait un petit budget, si je ne me trompe pas et ça ne parait pas tant que ça à l’écran.  J’ai trouvé les visuels très épurés complètement dans le thème et la technologie m’a semblé convaincante. Plus aurait été trop je trouve. De même, avec un budget restreint  le concept est bien trouvé et maintenu jusqu’au bout. La fin est d’ailleurs très ouverte, surprenante et on a hâte d’avoir la suite.

J’ai quasiment binge-watché cette série et j’attends impatiemment la saison 2.

Les +
Un concept propre à la série, absolument pas une copie de Hunger Games
Des acteurs que j’ai beaucoup appréciés
De la SF à petit budget carrément crédible
Les –
La Version Française non disponible
Un peu trop de clichés
La BO pas vraiment dans le thème

 

  C’est vraiment une série, que je conseille.

En avez-vous à me suggérer ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *